Déclaration des coprésidents de la Coalition pour la liberté des médias sur l’adhésion du Soudan

L’Estonie et les Pays-Bas, à titre de coprésidents de la Coalition pour la liberté des médias (CLM), annoncent qu’à compter d’aujourd’hui, le Soudan ne fait plus partie de la CLM. Cette décision a été prise en consultation avec les membres de la CLM et conformément à son mandat (en anglais seulement).

Le Soudan est devenu un pays membre de la CLM en février 2020, lorsque le gouvernement du premier ministre Abdalla Hamdok s’est engagé à respecter l’Engagement mondial pour la liberté des médias. Tous les pays membres de la CLM se sont engagés à respecter l’Engagement mondial et à en assurer le respect, et sont tenus responsables par les membres s’ils ne le font pas.

Pour la CLM, il est clair que la situation de la liberté des médias au Soudan n’est malheureusement plus conforme à l’Engagement mondial. La grande majorité des médias soudanais ont cessé de fonctionner, puisque les journalistes et les professionnels des médias sont confrontés quotidiennement à une violence, à des menaces et à des attaques ciblées croissantes. En outre, les services d’Internet et de télécommunication sont régulièrement interrompus, ce qui limite la liberté d’opinion et d’expression ainsi que la libre circulation de l’information.

La CLM continuera à suivre de près la situation de la liberté des médias au Soudan et réaffirme l’engagement de ses membres à respecter les principes énoncés dans l’Engagement mondial pour la liberté des médias.

Partager
Dernières declarations