Déclaration de la Coalition pour la liberté des médias sur la liberté des médias à Hong Kong

Déclaration de la Coalition pour la liberté des médias sur la liberté des médias à Hong Kong

À l’occasion du deuxième anniversaire de la fermeture de Stand News et de l’arrestation de son personnel, dont les poursuites judiciaires sont toujours en cours, les membres de la Coalition pour la liberté des médias ont publié la déclaration suivante sur la liberté des médias à Hong Kong.

Les membres soussignés de la Coalition pour la liberté des médias demeurent profondément préoccupés par les attaques continues des autorités de Hong Kong et de la Chine continentale contre la liberté de la presse et par la suppression des médias locaux indépendants à Hong Kong.

Les médias locaux font davantage preuve d’autocensure depuis l’imposition de la Loi sur la sécurité nationale en juin 2020. Les poursuites à l’encontre des professionnelles et professionnels des médias en lien avec la législation sur la sédition se sont multipliées. L’utilisation de ces lois pour réprimer le journalisme porte atteinte à l’autonomie de Hong Kong et aux droits et libertés de la population de Hong Kong qui étaient promis dans la Déclaration commune sino‑britannique et garantis dans la Loi fondamentale.

Les longues poursuites engagées par les autorités de Hong Kong à l’encontre de journalistes comme l’équipe de Stand News et d’éditrices et éditeurs comme le fondateur du Apple Daily, Jimmy Lai, ont un effet dissuasif sur les autres membres de la presse et des médias. Ces poursuites s’inscrivent dans un contexte de perte d’indépendance éditoriale, d’interdiction aux journalistes de couvrir les points de presse du gouvernement, et de suppression de matériel dans les archives de la radiotélévision publique.

La liberté de la presse est au cœur de la réussite de Hong Kong depuis de nombreuses années. Réduire l’espace de libre expression de points de vue divergents affaiblit les mécanismes vitaux de contrôle et d’équilibre imposés au pouvoir exécutif. La libre circulation et l’échange d’opinions et d’informations sont essentiels pour la population, les entreprises et la réputation internationale de Hong Kong.

Nous exhortons les autorités de Hong Kong et de la Chine à respecter leurs engagements internationaux et leurs obligations légales en matière de droits de la personne, et à préserver le haut degré d’autonomie de Hong Kong et son respect des droits et libertés universels.

Les pays membres de la Coalition pour la liberté des médias défendront toujours la liberté de la presse et la liberté d’expression. En outre, ils continueront à soutenir les personnes prises pour cible simplement parce qu’elles exercent leurs droits fondamentaux.

Signé:

Australia
Austria
Canada
Czechia
Denmark
Estonia
Finland
France
Germany
Ireland
Italy
Japan
Latvia
Lithuania
Luxembourg
New Zealand
Norway
Slovenia
Spain
Sweden
Switzerland
the Netherlands
the United Kingdom
the United States
Partager
Dernières declarations